Imprimer
PDF
  « DIAFRIKINVEST »
 

Le programme "DiafrikInvest" sera lancé le 15 février 2017 à Marseille, en France, pour accélérer la mobilisation des diasporas pour le développement économique, en stimulant et renforçant les co-investissements et co-entreprises entre les business angels et les entrepreneurs de la diaspora de Tunisie, Maroc et Sénégal, basée en Europe et au Maghreb et leurs homologues des pays d’origine, a fait savoir ANIMA Investment Network (plateforme multi-pays de coopération pour le développement économique en Méditerranée).

Ce projet mis en œuvre dans le cadre du Dialogue Euro-Africain sur la migration et le développement (Processus de Rabat) et financé, pour un montant de 2 millions d'euros, par l'Union européenne à travers la Direction générale du développement et de la coopération, vise également, à accompagner les trois pays dans le développement de nouvelles stratégies à destination des diasporas économiques.
De décembre 2016, à décembre 2019, ANIMA et ses 6 partenaires réaliseront une quarantaine d’opérations à destination des entrepreneurs, des business angels (personnes physiques qui investissent dans le capital d'une entreprise innovante, à l'amorçage, période la plus risquée de l'investissement) de la diaspora et des institutions marocaine, tunisienne et sénégalaise.
D’après l’ACIM (Agence de l'Entrepreneuriat en Méditerranée), basée à Marseille, ce nouveau programme réunira des partenaires du Nord, à savoir ANIMA Investment Network, ADER Méditerranée et ACIM (France) et des partenaires du Sud notamment, la CONECT (Tunisie), START UP Maroc, CJD Sénégal et AM BE KOUN (Sénégal). Invest in Morocco (AMDI) est également associé au projet DiafriInvest.

Son  programme "opèrera sur trois volets à savoir la promotion de relations durables et intégrées entre diasporas et pays d’origine, le renforcement des capacités de la diaspora au service de l’entrepreneuriat et du développement local, et le renforcement de l’investissement productif notamment via des mécanismes financiers adaptés aux modes d’engagement de la diaspora".
Les secteurs cibles sont l’environnement, les technologies vertes, la santé, l’éducation et l'agroalimentaire et l’accompagnement se fera en Europe et dans le pays visé, pour la concrétisation du projet d’entreprise (démarches administratives, validation de business plan, coaching et conseil en financement, fiscalité, networking, etc....), un accompagnement technologique pour les projets innovants (normes, DPI, etc...) ; des business tours et des forums d'affaires.
(Source TAP)