Imprimer
PDF
CCITUNIS   /   Retour sur  les  principales activités  en 2016

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis œuvre sur cinq secteurs, à savoir le commerce, l’industrie, l’artisanat, les petits métiers et les services,  son  activité  est concentrée sur 4 principaux axes,  à savoir la formation, l’information, l’assistance aux entreprises et la promotion nationale et internationale.
Ainsi, les entreprises du Grand-Tunis qui  veulent  effectuer des opérations d’exportation vers les pays arabes, maghrébins ou africains doivent  s’adresser  à  la  Chambre  de Commerce  et  d’Industrie  de Tunis  pour  l’obtention  d’un  certificat d’origine et  ce  n’est  qu’en  y adhérant  qu’ elles peuvent obtenir ce document  qui doit impérativement être authentifié par la Chambre de Commerce  et d’ Industrie, dans les opérations d’exportation, pour accompagner les marchandises et certifier de leur origine .
La CCIT assure également  la  promotion  de  l’activité économique tant sur  le plan national qu’international via l’organisation de salons, de séminaires, de sessions de formation  ainsi  que  la participation à des manifestations économiques  ou l’organisation de missions d’hommes d’affaires à l’étranger.

Au  cours  de  l’année  2016 ,  la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis  (CCIT) s’est assignée comme  objectif   la  poursuite   d’une stratégie ambitieuse visant à  assurer   davantage sa  visibilité et  le  renforcement  de  sa  position  en  tant  qu’institution  de  promotion  économique  à  travers  l’offre  de  services  à ses adhérents du  district  du  Grand -Tunis  (Tunis-Ariana-Ben Arous  et  la Manouba)  et à  l’étendre   à  un  plus  grand  nombre  d’opérateurs  économiques .
L’AFRIQUE AU  CENTRE  D’INTERET
Parmi  les  journées  d’informations  qui  ont  drainé  un  grand  nombre  de  participants  figure  la  conférence  sur    le  développement  de  l’export vers  l’Afrique  qui  a  été  organisée  le  mardi   26     avril  2016 et  qui  a  permis  de  débattre  sur les  difficultés de financement et de transport vers l’Afrique subsaharienne, la lourdeur des procédures administratives, les problèmes logistiques et le manque de communication sont les principales problématiques évoquées, mardi 26 avril à Tunis, par des chefs d’entreprise et des opérateurs économiques, lors d’une conférence sur “le développement de l’export vers l’Afrique”.
M. Mounir Mouakhar, Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCIT a  relevé  à  cette rencontre que le volume des exportations tunisiennes vers l’Afrique  est  estimé  à  800 millions de dinars, soit 3 à 4% du total des exportations),  ce  taux  est   faible voire insignifiant par rapport aux potentialités et opportunités offertes  de  ce fait  il  a lancé  un  appel  aux    hommes d’affaires tunisiens pour  renforcer leurs échanges commerciaux avec les pays africains, rappelant que la CCIT met à leur disposition une plateforme virtuelle (B to B) baptisée “Tunisia Trading” visant à aider les entreprises tunisiennes à promouvoir leurs échanges commerciaux sur le plan international.
 Le Président de la CCIT a également remarqué que la Tunisie a des relations solides avec la majorité des pays africains, comme l’Ethiopie qui est le premier partenaire africain de la Tunisie, suivie du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Cameroun  et  de  souligner  que plus d’une  centaine  d’ entreprises tunisiennes sont actuellement actives.
Visite  d’une  délégation  de Guinée
Le 1er   Juin  2016 , le ministre d’Etat de Guinée, chargé des Questions d’investissement et du Partenariat public-privé, Ibrahima Kassory Fofana,  en visite en Tunisie à la tête d’une forte  délégation d’hommes  d’affaires  a  rendu  une  visite  à la CCI Tunis sur  invitation  de  M.MounirMouakhar  

A cette occasion, M. Fofana a souligné l’importance de développer la coopération économique interafricaine, de manière à mettre à profit le potentiel de croissance du continent.
Dans cette optique, le ministre d’Etat guinéen n’a pas manqué de rappeler le potentiel de croissance du continent Africain, estimé à 6% par an, qui, selon lui, devrait servir les pays africains et aider à lutter contre la pauvreté dans le continent.
M. Fofana a également loué le développement de l’expertise tunisienne dans plusieurs domaines, en particulier dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.
Il a également déclaré que le marché guinéen est ouvert aux opérateurs tunisiens, dans tous les secteurs.
Pour sa part, M. Mouakhar a exprimé  la  volonté    de la CCIT de renforcer  davantage ses  relations  avec ses  consœurs  du  continent  africain  auquel  la  Tunisie  fait  partie et  ce  à  travers  l’organisation d’actions  communes  afin  de  mieux  cerner  les  opportunités  de  coopération  avec   les  entreprises  guinéennes.

conf-franchise2017
(a suivre)